1Q84 – Lecture commune 07

106049092

Et c’est reparti pour 5 nouveaux chapitres ! Alors que l’histoire semble s’accélérer et prendre une tournure de plus en plus inquiétante, nous avons du mal à ne pas brûler les étapes et à ne pas continuer notre lecture au-delà des chapitres imposés par la lecture commune… Vous êtes-vous aussi laissé entraîner par l’histoire de Tengo et Aomamé ?

Avis de Marty

Avec la lecture de ces 5 nouveaux chapitres, on peut dire qu’on rentre véritablement dans le cœur de l’histoire de ce deuxième tome ! Pour cette nouvelle lecture, la tendance s’est à nouveau inversée : tout s’accélère du côté de l’histoire de Tengo tandis que le temps semble s’étirer du côté d’Aomamé. Pour la première fois, j’ai d’ailleurs remarqué la différence de période entre les histoires de nos deux personnages principaux : si en deux chapitres, l’histoire d’Aomamé n’a avancé que de quelques heures dans le temps, du côté de Tengo, des semaines se sont écoulées en à peine trois chapitres !

Du côté d’Aomamé, comme je le disais, le temps semble s’être arrêté. Elle se rend à son rendez-vous avec le leader de la secte, et passe le contrôle de sécurité avec des gardes très peu expérimentés. Elle fait ensuite la rencontre du leader, mais aucun nom n’est communiqué, nous n’en savons pas plus sur son identité, ce qui est assez frustrant… En revanche, de nombreux détails sur son physique et son intimité nous sont révélés. On apprend qu’il a un physique très imposant mais qu’il est fortement diminué par une mystérieuse maladie… Personnellement, je suis sûre qu’il se fait en réalité ronger de l’intérieur par les Little People, en tout cas c’est ce que j’ai cru lire entre les lignes… ! Il raconte ensuite à Aomamé des détails sur sa vie sexuelle et n’éprouve absolument aucune gêne à évoquer ses parties de jambes en l’air avec des fillettes ; il va même jusqu’à affirmer qu’il n’en est pas responsable et que ce sont elles qui abusent de lui ! Je salue d’ailleurs le calme dont a réussi à faire preuve notre héroïne : elle l’écoute en effet très patiemment et attend le moment où elle pourra le tuer. Malheureusement, le dialogue entre les deux personnages prend beaucoup de temps et nous devrons attendre le prochain chapitre pour savoir si elle a pu aller au bout de sa mission.

Concernant l’histoire de Tengo, l’histoire s’est véritablement accélérée, ce qui n’a pas été pour me déplaire ! Un soir, il reçoit un appel mystérieux du mari de sa maîtresse – Kyôko Yasuda – qui lui informe qu’elle s’est perdue et qu’il ne la reverra plus. On ne sait pas exactement ce qui lui est arrivé mais le coup de fil est inquiétant. Juste après, il reçoit un appel d’Ushikawa qui sonne comme une menace : il pourrait arriver malheur à ses proches s’il n’acceptait pas l’argent que son patron lui propose… Ushikawa semble avoir des informations sur Fukaéri et sur Kyôko et semble s’en servir comme moyen de pression sur Tengo ! Même si notre héros refuse à nouveau sa proposition, Ushikawa, lui accorde encore une fois délai pour « y réfléchir ». De plus, il avoue de manière détournée que les Précurseurs sont derrière tout ça… Ne supportant plus d’être dans le flou à différents niveaux, Tengo part alors sur un coup de tête voir son père dans un centre hospitalier. Il espère ainsi avoir des réponses par rapport à son enfance et à sa mère. Son père, atteint d’Alzheimer, lui avoue alors à mi-mot qu’il n’est pas son véritable père et que sa mère, à l’instar de Kyôko, se serait « perdue », mais il reste très énigmatique à ce sujet… Ceci dit, cet échange entre le père et le fils était très émouvant. Mais Tengo n’est pas au bout de ses surprises : Fukaéri l’appelle et lui dit qu’elle va venir chez lui, sans vraiment lui demander son avis. Quelques heures plus tard, elle débarque dans son appartement et la seule raison qu’elle lui donne est que c’est le seul endroit où elle se sent en sécurité et qu’elle n’a personne d’autre vers qui se tourner. En plus, elle lui dit de façon assez énigmatique qu’ils doivent unir leurs forces car ensemble, ils sont plus forts… Tengo accepte à contre cœur de l’héberger – il semble quand même avoir peur de la réaction des Précurseurs – mais il doit tout de même s’absenter pour aller donner des cours à l’université. À la sortie de ses cours, Ushikawa l’attendait pour avoir une réponse à son offre. On apprend alors qu’il a des détails sur la mère de Tengo, ce qui le met en rage et le pousse à refuser l’offre de manière assez violente. Il téléphone ensuite à Fukaéri pour la prévenir de son retour et la jeune fille est alors très mystérieuse : elle lui dit de se dépêcher car les Little People « hurlent » et que s’il n’arrive pas avant que le tonnerre ne gronde, ils seront séparés à jamais…

Que voulait dire Fukaéri ? Tengo risque-t-il d’être propulsé dans un monde à deux lunes ? Va-t-il retrouver Aomamé ? Qui est en réalité la mère de Tengo ? Qu’est-il arrivé à Kyôko ? Aomamé va-t-elle réussir à tuer le leader de la secte ? La suite au prochain épisode…

Avis de Yuixem

Une nouvelle fois j’ai moyennement apprécié cette lecture. Pourtant, il ne fait aucun doute que l’histoire d’1Q84 commence réellement à partir de ces chapitres. En opposition avec la dernière étape de la lecture commune, cette fois-ci nous avons deux chapitres au sujet d’Aomamé et trois au sujet de Tengo.

Comme la fois précédente, j’ai beaucoup aimé la partie de la jeune femme car on est au cœur de l’action et l’ambiance pesante est très bien véhiculée par Haruki Murakami. On sent sa sueur perler lorsqu’elle attend patiemment dans le lobby de l’hôtel de luxe, on récite au fond de nous aussi la prière libératrice, on stresse lorsqu’Aomamé se dirige vers la fameuse chambre… et on est soulagé quand les deux gardes du corps amateurs ne découvrent ni le révolver, ni le pic de glace. L’ambiance s’obscurcit de plus en plus avec la rencontre du leader des Précurseurs… qui d’ailleurs doit toujours rester dans une pièce sombre à cause de problèmes de vues. Découvrir ce personnage imposant est pour ma part passionnant ! On en apprend énormément sur son corps et ses nombreuses maladies qui le détruisent au fur et à mesure. Comme Marty, j’imagine que ce sont les Little People qui dévorent son corps petit à petit. On découvre également un autre point de vue des viols des petites filles, comme Tsubasa. Apparemment, le leader se ferait plutôt violer par ces « femmes » car elles souhaitent qu’un miracle surgisse et qu’elles tombent enceintes de lui pour lui donner un successeur. Étrangement, je suis restée calme, tout comme Aomamé, face à ces propos. Je me suis même demandée si ce miracle n’avait pas eu lieu avec Tsubasa puisque des Little People sont sortis de sa bouche dans le livre précédent. Il me tarde d’en savoir plus sur cet étrange Leader avant de me prononcer.

Du côté de Tengo, je trouve toujours que les choses évoluent trop lentement… Et avec les quelques semaines qui passent dans ces trois chapitres, cela ne fait que confirmer cette impression. J’ai trouvé que le chapitre dédié aux retrouvailles entre Tengo et son père était très touchant. J’ai beaucoup apprécié le mélange avec la nouvelle de « La Ville des chats », car cela a donné une dimension onirique à l’endroit fort éloigné de Tokyo et à leur conversation. J’ai accueilli avec joie le retour de Fukaéri à la fin du dernier chapitre, car elle apporte avec elle un peu d’action dans le monde sans couleur de Tengo. De plus, avec son retour, une certaine angoisse apparait par rapport au futur courroux des Little People et de la secte des Précurseurs, surtout que Tengo a décidé de ne pas accepter l’étrange aide d’Ushikawa.

Si d’habitude j’aime les histoires où le quotidien redondant a une place importante, je trouve qu’ici l’histoire de Tengo, mise en parallèle avec celle d’Aomamé, dévoile seulement un contraste trop important du rythme. Alors que je me passionne pour l’histoire de la jeune femme, lorsque je lis ensuite un chapitre de l’homme, je n’ai plus spécialement envie de continuer ma lecture. Il manque une certaine mise en haleine de son côté, qui, heureusement, semble enfin revenir, pour mon plus grand plaisir ! J’attends beaucoup des prochains chapitres de ce deuxième volume d’1Q84 !

***

Les événements s’enchaînent et nous, on a du mal à ne pas lire la suite ! On vous donne rendez-vous le 20 mai pour discuter des chapitres suivants  de la saga ! D’ici patience et bonne lecture à vous…

#Yuixem et Marty

Publicités

2 réflexions sur “1Q84 – Lecture commune 07

  1. Pingback: 1Q84 – Lecture commune | Livr'aisons littéraires

  2. Pingback: #7 C’est lundi ! Que lisez-vous ? | Livr'aisons littéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s