Ravage

51nQSIsl94L._SX361_BO1,204,203,200_Titre : Ravage
Auteur : René Barjavel
Format : Livre audio
Editeur : Le Livre Qui Parle
Lu par : Bertrand Suarez Pazos
Durée : 7h20
Genre : dystopie, roman d’anticipation, science-fiction

Résumé

En 2052 à Paris, la société a énormément évolué : le lait coule des robinets, les morts sont gelés dans les maisons, des bus-avions servent de transport, l’agriculture se fait uniquement en laboratoire, etc. S’il persiste certains endroits en France où la vie est plus simple (ferme biologique, etc.), l’ensemble du pays dépend d’une ressource essentielle : l’électricité. C’est donc la fin du monde lorsqu’une panne internationale se déclenche ! Alors que plus rien ne fonctionne dans la capitale, les gens perdent peu à peu leur humanité et la civilisation s’effondre… C’est dans cette ambiance apocalyptique que François part à la recherche de sa bien-aimée Blanche et réunit autour de lui d’autres hommes et femmes afin de gagner la Provence où il pense pouvoir rebâtir une vie décente. Mais la route pour gagner le Sud de la France est longue et semée d’embûches…

Avis personnel

J’ai l’impression de pouvoir parler pendant des heures de ce livre ! Je vais donc essayer de tout évoquer, en ne m’étalant pas trop dessus :p

Commençons par le choix du format ? J’ai testé pour la première fois un « audiobook » ! Depuis peu, je me suis inscrite dans une salle de sport… et regarder des émissions télé ne m’intéresse pas, je préfère bien évidemment lire ! Malheureusement, lire en courant n’est pas encore une de mes capacités 😥 J’ai donc opté pour un livre audio 🙂 Si j’ai eu un peu de mal au début car je n’avais pas les lignes sous les yeux, je me suis rapidement habituée à me concentrer sur ce que j’entendais. La diction de Bertrand Suarez Pazos est très agréable car il change régulièrement d’intonations. Le fait que ce soit un comédien qui lise est réellement un plus, surtout avec Ravage dans lequel les descriptions sont très belles, ce qui donne l’impression de regarder un film.

Maintenant, pourquoi Ravage ? Tout simplement parce que j’adore René Barjavel et que j’avais prévu depuis un certain temps de lire ce roman 🙂 Je suis très heureuse d’avoir enfin découvert cette oeuvre qui est tout de même l’une des meilleures représentantes de la dystopie en science-fiction.

La première chose que j’ai adorée dans ce roman, c’est la conception de l’auteur de la société en 2052 🙂 Ravage a été écrit en 1943 et dépeint une France où la technologie est devenue maitresse de la vie de tous et où la nature a été reléguée au dernier plan. Les gens sont devenus dépendants des médias, de l’argent et de l’électricité qui leur permet l’accès à l’eau, au lait, à l’agriculture, aux moyens de transport, etc. Personnellement, cela m’a fait sourire à plusieurs reprises car elle se rapproche en partie de notre société a actuelle. Par exemple, la description du livre :

« Une plaque extensible, que chacun pouvait agrandir ou rapetisser au format de son livre, s’appliquait sur la page et, dans l’écouteur, une voix lisait le texte imprimé… »

La crise qui arrive avec la panne d’électricité… n’est finalement pas tout à fait inimaginable à l’heure actuelle ! Ce ne serait pas seulement notre ordinateur qui ne fonctionnerait plus, mais nos frigos, nos chauffages, nos voitures, nos filtreurs d’eau, etc. Nous ne serions en effet plus capables de revenir « facilement » à une vie sans cette ressource qui nous est devenue si précieuse. Finalement, ce livre reste encore fort d’actualité et défend une position écologique qui revient fort à la mode dernièrement. En effet, le retour du groupe de François et Blanche dans le Sud de la France promet le retour à une vie plus simple dictée par le fil des saisons et les aléas de la nature. J’adhère également à cette façon de penser, donc je me suis parfaitement identifiée à la quête du livre 🙂

Outre la description de Barjavel au sujet de la France futuriste, j’ai retrouvé son idée du « couple naïf et pur » auquel j’avais complètement accroché dans La Nuit des temps. François aime de manière inconditionnelle Blanche, jeune femme vierge qui ne sait pas trop quels sont ses sentiments. J’avoue aimer ce type d’histoires romantiques pures et pleines de beaux sentiments ❤

J’adore réellement les romans de Barjavel qui nous font à la fois voyager dans le passé ou dans le futur et qui critiquent toujours la société en relevant ses défauts et en proposant une vision idéale. Son écriture très poétique et descriptive permet d’entrer directement dans l’univers et nous emmène facilement de chapitre en chapitre 🙂

Le seul « hic » pour moi… est la fin ! Barjavel y développe en quelque sorte sa conception de la société idéale… à laquelle, malheureusement, je n’adhère absolument pas :-p Je vous laisse découvrir celle-ci et si cela vous intéresse, nous pourrons en débattre en commentaire 🙂 Nous avons chacun la liberté d’imaginer notre propre utopie, il est donc normal de pas toutes les apprécier.

Citations

« Tout cela, dit-il, est notre faute. Les hommes ont libéré les forces terribles que la nature tenait enfermées avec précaution. Ils ont cru s’en rendre maîtres. Ils ont nommé cela le Progrès. C’est un progrès accéléré vers la mort. Ils emploient pendant quelque temps ces forces pour construire, puis un beau jour, parce que les hommes sont des hommes, c’est-à-dire des êtres chez qui le mal domine le bien, parce que le progrès moral de ces hommes est loin d’avoir été aussi rapide que le progrès de leur science, ils tournent vers la destruction. »

« C’était une odeur de monde qui naît ou qui meurt, une odeur d’étoile. »

Conclusion 

Je n’ai pas été déçue du talent de Barjavel dans Ravage, ni de l’agréable lecture de Bertrand Suarez Pazos. L’histoire vaut plus que le détour ! Je recommande donc ce livre à tous, et particulièrement aux amateurs d’apocalypse, de dystopie et de roman d’anticipation.

incontournable rectangle

Publicités

Une réflexion sur “Ravage

  1. Pingback: #04 – C’est lundi ! Que lisez-vous ? | Livr'aisons littéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s