Entre ici et ailleurs

entre-ici-et-ailleurs-tome-1-entre-ici-et-ailleurs-one-shot

 

 

Titre : Entre ici et ailleurs
Auteur : Vanyda
Editeur : Dargaud
Nombre de pages : 188
Mot-clés : métissage, capoeira, quête identitaire, amitié, romance, voyage

 

 

 

 

Quatrième de couverture

Coralie a 28 ans, un père laotien et une mère française. Elle vient de se séparer de son copain et habite seule pour la première fois de sa vie. Elle a du mal à sortir de chez elle, à part pour le boulot. Heureusement, son frère qui habite Paris passe la voir régulièrement.

Quand elle décide de s’inscrire à la capoeira, à la fois par défi et pour se forcer à sortir, elle n’imagine pas que, grâce à ce sport brésilien, elle va en apprendre beaucoup sur ses origines asiatiques…

IMG_0100

Parfois, j’ai l’impression de ne jamais faire attention à ce que j’achète ! A nouveau, j’ai acheté la nouvelle BD de Vanyda, Entre ici et ailleurs, sans lire la quatrième de couverture ou sans feuilleter quelques pages. C’était pour moi une évidence, j’allais adorer, tout comme j’avais dévoré la série de Valentine et le one-shot Un petit goût de noisette. Ce que j’apprécie dans ces BDs, ce sont d’abord, les dessins, qui mélangent à la fois la bande dessinée occidentale classique et le manga, mais surtout les trames qui s’y développent. L’auteure dépeint d’une manière très réaliste le quotidien des jeunes adultes et je me retrouve à chaque fois dans les héroïnes. Cette fois-ci ne déroge pas et prend même davantage de sens pour moi.

Il suffit souvent d’un évènement ou d’une rencontre pour que notre vie prenne tout son sens ! C’est précisément ce qui arrive à Coralie, l’héroïne d’Entre ici et ailleurs. Un peu perdue entre sa nouvelle vie d’adulte et sa double nationalité laotienne-française, elle cherche à donner du sens à sa vie et commence par se bouger les fesses en s’inscrivant à un cours de capoeira, de l’art martial brésilien. Là, elle fait la rencontre de Kamel, son futur meilleur ami avec qui elle discute de ces nombreux sujets qu’on aborde pas fréquemment : la question des origines ethniques, de l’immigration, de l’histoire de leurs descendants, des religions, de spiritualité, de leurs rêves ou encore de leurs problèmes sentimentaux. Petit à petit, elle se remet en question et se découvre telle qu’elle est.

S’il y a sans doute une part autobiographique dans cette BD – Vanyda étant d’origine laotienne – chaque jeune femme se retrouve pleinement dans le personnage principal, justement grâce à sa quête identitaire, son quotidien et ses conversations sur l’actualité. Comme nous prétendons tous avoir une part de singularité en nous, il est normal que, même si on ne partage pas cette même mixité, on se remette en question par rapport à notre vécu. Plusieurs fois, j’ai réussi à faire un lien entre les dires des personnages et des moments de ma vie personnelle et ce tant au niveau des discussions plus philosophiques que du quotidien de tous jeunes adultes qui se respectent !

Sous ses airs sérieux, Entre ici et ailleurs ne manque pourtant pas d’humour et de romance ! On rit, on a le cœur qui se serre, on doute et on se questionne, on a des papillons dans le ventre… Une foule d’émotions nous traverse à la lecture de cette bande dessinée, qui est sans aucun doute – du moins pour moi – la meilleure oeuvre de Vanyda.

Enfin, il ne reste qu’une chose à dire, c’est tout simplement que j’adore les dessins ! De style très franco-belge, sa bande dessinée ne garde des mangas finalement que la bichromie. Celle-ci est d’ailleurs utilisée avec beaucoup plus de techniques que nos cousins japonais, offrant de nombreuses nuances et ainsi davantage de contrastes, plus réalistes.

Citations

  • Toi, tu sens que ton père t’a transmis cette double culture ?
  • Ben… Hum… Sans doute, oui… Mais c’est dur de faire le tri… Surtout que je ne m’étais jamais posé la question avant. C’est fou que je découvre ça maintenant, à 28 ans, alors que j’ai déjà été au Laos et que j’ai vu et fait des cérémonies… mais sans jamais me poser trop de questions.
  • Quand les choses font à moitié partie de nous, on croit qu’on les connaît et on ne se pose pas de questions…

entre-ici-et-ailleurs-dargaud-planche

Conclusion

Entre ici et ailleurs est une bande dessinée que je conseillerais à tout le monde ! Drôle et rafraîchissante, elle dépeint le quotidien de jeunes adultes qui ont parfois du mal à trouver leur juste place dans la société. En abordant des thèmes forts, elle nous permet de nous remettre en question et de réfléchir à certains aspects de notre vie quotidienne. Plus qu’une simple bande dessinée divertissante, j’ai trouvé en Entre ici et ailleurs une réelle oeuvre d’art tant au niveau du scénario que des dessins.

12341510_10207042398671215_207821305737772427_n

Publicités

4 réflexions sur “Entre ici et ailleurs

  1. Pingback: #3 – C’est lundi ! Que lisez-vous ? | Livr'aisons littéraires

  2. Pingback: A-Z Challenge – Yuixem | Livr'aisons littéraires

  3. Pingback: Les coups de cœur Livraisons Littéraires 2016 | Livraisons Littéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s