1Q84 – Lecture commune 05

106049092

Nous voilà enfin arrivés à la fin du premier livre d’1Q84 d’Haruki Murakami ! Cela fait maintenant un peu plus de 550 pages que nous suivons les aventures d’Aomamé et de Tengo. Il est temps à présent de faire le point sur ces 4 derniers chapitres et sur le livre dans son intégralité. Qu’en avez-vous pensé ? Avez-vous hâte de vous lancer dans la lecture du deuxième volume ?

Avis de Yuixem

Ces quatre derniers chapitres sont passés à une telle vitesse ! J’ai adoré ce premier tome d’1Q84 et cette lecture commune qui m’a permis de me lancer officiellement dans le roman tout en lisant d’autres choses parallèlement.

Dans ces quatre chapitres, Aomamé s’est officiellement lancée dans l’investigation sur la secte des Précurseurs ! Aidée de sa nouvelle amie policière Ayumi, elle apprend que la secte – soit-disant religieuse – a plusieurs procès sur le dos et qu’elle étend ses possessions immobilières aux grandes villes. D’autre part, les enfants des membres qui sont scolarisés dans les écoles locales présentent des troubles psychologiques et arrêtent de venir totalement en classe après un certain âge. Tous ces éléments font que la police garde un oeil sur l’association. Cependant, comme aucun mauvais traitement n’a encore pu être démasqué, la police ne peut pas intervenir. Grâce à cette enquête les deux jeunes femmes se rapprochent et Ayumi livre son plus lourd secret à Aomamé : elle a subi des attouchements sexuels de la part de son oncle et de son frère alors qu’elle était âgée de 10 ans. C’est pour cela qu’elle tient tellement à aider Aomamé, car le cas de la petite Tsubasa la préoccupe. D’ailleurs, à l’établissement de la vieille dame, où les Little People ont fait leur apparition dans les chapitres précédents, un horrible événement est venu effrayer les femmes et les enfants. Les viscères de la chienne qui gardait les lieux ont été éparpillées comme si une bombe avait explosé de l’intérieur de son ventre…

Du côté de Tengo, les choses stagnent quand bien même il apprend la disparition de Fukaéri. Il donne ses cours, écrit son roman et fait l’amour avec sa copine. Pourtant, il reste fort perturbé par la jeune écrivaine qui hante en permanence son esprit. Il trouve en elle une figure maternelle, mais reste attiré physiquement par son corps. Il est donc soulagé et en même temps inquiet lorsqu’il finit par recevoir une cassette audio de sa part qui lui fait savoir qu’elle est en sécurité, mais qu’elle craint le courroux des Little People. Fukaéri se cache pour réaliser le plan du professeur Ebisuno, qui consiste à faire en sorte que les médias cherchent la jeune fille et découvrent la vérité au sujet de la secte des Précurseurs. Sans en avoir réellement envie, Tengo se retrouve mêlé à cette histoire, bien qu’il ne sache pas encore quel sera son rôle.

D’autre part, on a l’impression d’entrevoir un nouveau lien entre Tengo et Aomamé… Cela reste encore mon hypothèse : le nouveau roman que Tengo est en train d’écrire traite d’une autre réalité dans laquelle deux lunes coexistent dans le ciel… Ne serait-ce peut-être justement pas le monde d’1Q84 ?! Cela expliquerait peut-être pourquoi le fantastique se trouve dans l’histoire d’Aomamé et pas dans celle de Tengo…

C’est ce genre d’hypothèse qui fait des livres d’Haruki Murakami des œuvres passionnantes ! On découvre petit à petit des indices sur l’intrigue et on fait plusieurs suggestions sur ce qu’il pourrait se passer par la suite. Et bien souvent, ce qu’on avait imaginé n’est juste pas assez fou pour être la solution. Et c’est ce qui fait justement le charme de ces livres ! Je n’ai aucun doute sur le fait qu’1Q84 continuera de nous surprendre et bien plus que l’on ne le croit.

Après ce premier tome qui couvre l’histoire d’avril à juin, j’ai juste vraiment hâte de me lancer dans la suite pour rentrer dans le feu de l’action ! Sachant qu’il reste encore un millier de pages, je suis persuadée que je suis bien loin de deviner ce qui se passera !

Avis de Marty 

Et voilà, nous y sommes, c’est déjà la fin de ce premier tome d’1Q84 ! Personnellement, j’ai un peu été déçue par ces chapitres finaux… Il ne s’y passe pas grand-chose, l’histoire commence à ralentir et la découpe du récit en trois parties ne me parait pas très pertinente. L’endroit auquel l’auteur (ou l’éditeur) a décidé de couper le récit est assez mal choisi je trouve, en refermant le dernier tome, on n’est pas super pressés d’ouvrir le deuxième, ce qui est dommage quand on sait que tout le reste du livre a été génial !

Bref, si l’on revient sur les moments forts qui ont marqué ces derniers chapitres, on doit absolument parler de l’enquête d’Aomamé sur l’Aube et sur les Précurseurs. Pour en savoir plus à leur sujet, elle a épluché les journaux sans trop de succès et a fini par demander l’aide d’Ayumi en lui parlant des viols de petites filles qui semblent avoir lieu au sein de la secte. Mais tout ce que son amie a pu trouver est qu’ils semblent avoir eu des problèmes avec la justice concernant leurs acquisitions de terrains et de biens immobiliers. Les témoignages des écoles environnantes sont également intéressants : les enfants semblent fréquenter les établissements scolaires jusqu’à un certain âge, puis arrêtent tout simplement de venir. De plus, à partir d’un certain âge, les enfants semblent devenir tristes, éteints et très distants – un peu à la manière de Tsubasa et Fukaéri…

C’est concernant l’évolution de l’histoire du côté de Tengo que j’ai été un peu déçue… Il ne se passe pas grand-chose de son côté en fait. Fukaéri semble avoir disparu, mais Tengo reçoit rapidement une cassette de la jeune fille qui lui dit qu’elle s’est mise à l’abri des Little People et qu’il ne doit pas s’inquiéter. Les Little People semblent mécontents à cause du livre et Tengo devrait avoir peur d’eux… Mais on ne sait toujours pas qui ils sont et ce qu’ils font exactement !!
Le seul événement notable dans l’histoire de Tengo est qu’on apprend le sujet de son roman : il décide de réécrire son histoire dans le monde que Fukaéri a créé dans La Chrysalide de l’air : un monde avec deux lunes. Ce monde serait-il celui dans lequel Aomamé vit ? Compte-t-il publier ce livre même s’il emprunte beaucoup de détails à La Chrysalide de l’air ?

Si les derniers chapitres m’ont un peu déçue à cause des lenteurs dans l’évolution du récit, je dois avouer que j’ai globalement beaucoup aimé ce premier tome. C’est vraiment une jolie découverte ! A la fin de cet opus, j’ai encore plein de questions qui attendent des réponses et j’ai en réalité l’impression qu’Haruki Murakami n’a fait que poser le décor de son intrigue. On commence seulement à cerner les personnages principaux du récit, mais je ne parviens pas à définir leur trajectoire pour la suite de l’histoire, j’ai donc hâte de m’attaquer au deuxième volume de cette trilogie et je ne peux qu’espérer qu’il sera au moins aussi chouette que le premier !

***

C’est donc ainsi que se clôture notre première partie de la lecture commune ! Nous vous donnons rendez-vous le 22 avril pour discuter des cinq premiers chapitres du deuxième volet de cette série incroyable qu’est 1Q84 d’Haruki Murakami !

#Marty et Yuixem

Publicités

3 réflexions sur “1Q84 – Lecture commune 05

  1. Pingback: 1Q84 – Lecture commune | Livr'aisons littéraires

  2. Pingback: 1Q84 – Lecture commune 05 — Livr’aisons littéraires – musnadjia423wordpress

  3. Pingback: #3 – C’est lundi ! Que lisez-vous ? | Livr'aisons littéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s