Goodbye Gandhi

Goodbye GandhiTitre : Goodbye Gandhi

Auteur : Mélanie Talcott

Éditeur : L’Ombre du Regard (autoédition)

Genre : Polar

Format : Epub

Nombre de pages : 232

Prix reçu : Prix du polar 2016 autoédité

           Mots-clés : Inde, policier, meurtre, enquête, sexe

Quatrième de couverture

Exit le Taj Mahal, le nirvana et autres foutaises pour touristes en mal d’imagination. C’est à une plongée plein pot dans la crudité de l’Inde à laquelle nous convie Mélanie Talcott quand l’humanitaire se travestit en tourisme sexuel. Huit mômes en paient le tarif. Une femme, Monique Duchemin, en fait son fonds de commerce. Les inspecteurs Vijay Ramalingam et Léa Paoli enquêtent. Dilip, lui, fait ce qu’il sait faire, marchand de thé…

Mon avis

Quand Laure Lapègue m’a proposée la lecture de ce livre, j’ai été, à la fois, intriguée, enthousiasmée mais aussi un peu réservée quant à l’appréciation de l’histoire. En effet, si j’affectionne grandement les polars et autres thrillers en tout genre, je dois avouer que j’aime nettement moins l’Inde. Or, il s’agit du pays dans lequel se déroule toute l’intrigue. Et bien malgré cela, je n’ai pas été déçue de ma lecture et j’ai vraiment savouré ce bouquin.

Bizarrement, l’aspect polar, l’intrigue policière n’est pas si développée que cela mais ce n’est pas gênant, bien au contraire. L’auteure prend l’initiative d’alterner son récit entre deux parties : une qui se passe dans le présent et l’autre dans le passé. Nous pouvons, dès lors, suivre à la fois l’enquête menée par Léa Paoli et Vijay Ramalingam (dans le présent donc) et la mort d’Amma Amrita, aussi connue sous le nom de Monique Duchemin (dans le passé). Par conséquent, le nom de l’auteur du crime et le pourquoi nous sont dévoilés assez rapidement mais cela ne nous empêche pas de continuer notre lecture puisque, pour ma part, ce n’est pas le plus important dans ce récit.

Non, bien plus que l’aspect polar, ce qui est important à l’intérieur de ces pages, c’est l’histoire de l’Inde qui nous est racontée. Cette Inde si inconnue des touristes et autres étrangers au pays. On entre dans une Inde un peu plus sombre. Une Inde où le trafic sexuel d’enfants est monnaie courante mais sur lequel tout le monde ferme les yeux, une Inde où le viol doit être caché pour la renommée de la famille, une Inde où la corruption est reine. Le visage de l’Inde qui est dépeint nous pousse à des réflexions sur ce pays si éloigné, sur le mode de vie que les Indiens adoptent mais surtout sur celui que les Occidentaux les poussent à adopter. Cette histoire apporte une remise en question de ce que l’on croit connaitre et nous fait passer par différentes émotions, et c’est pour cela, que nous ne pouvons le lâcher des mains.

J’ai également beaucoup apprécié les personnages (à l’exception de Monique Duchemin) qui apportent tous à leur façon, une réflexion bien particulière que ce soit les enfants maltraités et oubliés d’une société qui ne les voient que comme des sextoys, les inspecteurs essayant de suivre leurs principes dans un monde plus que corrompu ou encore Dilip, ce marchand de thé, brisé par la vie mais qui essaye tant bien que mal de survivre.

Au niveau du style, Mélanie Talcott utilise un langage direct et assez cru qui facilite la lecture puisque les chapitres se succèdent assez rapidement et qui renforce également cette réflexion puisqu’elle ne passe pas par quatre chemins pour dire les choses aussi cruelles soient-elles.

Citations

« Ville ou village, quartier ou rue, maison par maison, dans ce pays il est impossible de respirer sans que tout un chacun ne soit aussitôt au courant. Les yeux surveillent, les mots se taisent, la rumeur s’enfièvre, le jugement s’édicte, la condamnation se fait collective, son exécution souvent cruelle, parfois meurtrière. »

« L’Inde est gérée par la culture du « on sait que ça existe, mais on ne veut rien savoir, on ne veut pas voir, on cache tout »  et tout ce qui a un rapport avec la femme entre dans cette catégorie. »

Conclusion

Je recommande ce livre à tous, amateurs de polar ou non puisque la réflexion proposée à travers le livre surpasse de loin le caractère policier du bouquin. Cette lecture permet une ouverture d’esprit sur un monde que nous connaissons peu et que pourtant nous essayons de façonner à notre image, mais également sur notre monde occidental.

12310692_10207042204746367_5255589426605542608_n

Venez découvrir cette histoire passionnante sur le site Booknseries qui publiera le livre sous forme d’épisodes hebdomadaires  🙂

#Coco

Publicités

5 réflexions sur “Goodbye Gandhi

    • Je suis bien d’accord 🙂 Ce livre m’a permis de voyager dans une Inde qui m’était inconnue mais surtout d’ouvrir un peu plus les yeux sur tout ce qu’on ne veut pas voir en tant que touriste.

      J'aime

  1. Pingback: #02 C’est lundi, que lisez-vous? | Livr'aisons littéraires

  2. Pingback: Sur les blogs, Goodbye Gandhi de Mélanie Talcott | Les livres de Mélanie Talcott

  3. Pingback: Un an ! Joyeux anniversaire !  | Livraisons Littéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s