Le magasin des suicides

Le magasin des suicides

Titre : Le Magasin des suicides

Auteur : Jean Teulé

Éditeur : Julliard

Genre : Roman

Nombre de pages : 162

Mots-clés : magasin, humour, suicide, mort, vie

4ème de couverture

Vous avez raté votre vie ? Avec nous, vous réussirez votre mort ! Imaginez un magasin où l’on vend depuis dix générations tous les ingrédients possibles pour se suicider. Cette petite entreprise familiale prospère dans la tristesse et l’humeur sombre jusqu’au jour abominable où surgit un adversaire impitoyable : la joie de vivre…

Mon avis

Après ma lecture de ce bouquin, je suis plutôt très déçue. Je dois bien avouer que je m’attendais à beaucoup mieux de la part de Jean Teulé. En général, c’est un auteur que j’apprécie mais, ce coup-ci, non, ce n’est pas passé, il a manqué quelque chose pour que la magie fonctionne.

J’ai acheté ce livre parce que je me disais que l’idée était très originale : une famille, les Tuvache, qui tient un magasin dans lequel n’importe qui peut venir acheter le(s) produit(s) qui les aidera(-ont) à mourir jusqu’à ce qu’un évènement vienne tout chambouler.

Au début, tout va bien, le thème du livre se trouve bien exploité, bien détaillé, les personnages sont dépressifs au possible mais l’humour est tout de même présent. Les parents, Mishima et Lucrèce, tiennent leur business en inculquant à leurs deux enfants, Vincent et Marilyn, des valeurs plus morbides les unes que les autres. C’est drôle, c’est innovant, bref, c’est sympa. Puis arrive le troisième enfant, Alan, qui apporte une bonne dose de joie de vivre dans cette famille mais qui, malheureusement, fout tout le concept du livre en l’air. Malgré quelques (petites) tentatives des parents pour continuer à rester dans ce style de vie lugubre, la gaieté du petit l’emporte très vite et bientôt, tout l’univers devient rose. Entendons-nous bien, je n’ai rien contre la joie, le bonheur, etc. bien au contraire, sauf que dans ce cas, le livre devient complètement dénaturé de ce qu’il était au début, l’évolution de l’histoire est là mais elle est mauvaise et beaucoup trop rapide.

Cela se marque tout particulièrement chez les personnages. Pour Vincent et Marilyn, nous pouvons encore comprendre, ce sont des adolescents, leurs changements comportementaux ne nous paraissent pas si anormaux que ça ; encore que, ils oublient assez facilement ce qu’ils ont été durant une bonne quinzaine d’années et pire, ça n’a même plus l’air de les définir en tant personne. Par contre, pour les parents, j’ai vraiment du mal à comprendre le renversement à 180° qui s’opère sous nos yeux parce qu’encore une fois, c’est trop rapide. Cela manque de profondeur et de véritables réflexions sur ce qu’ils attendent de la vie et de la mort, sur le pourquoi ils font ça et pourquoi ils veulent changer de situation. Honnêtement, si nous parlons juste du profit économique qu’ils recherchent, ils peuvent continuer à faire ce qu’ils font depuis des années… Non, ici, nous assistons à un véritable changement de personnalité, ce ne sont plus les personnages du début du livre, il n’en reste rien, ce sont juste de nouveaux personnages qui n’ont plus grand intérêt.

Au niveau du style, encore une fois, Jean Teulé, nous a habitués à mieux. Ce n’est pas mauvais mais ce n’est pas super non plus, disons que c’est moyen, ça se laisse lire (si nous faisons abstraction du fait que le concept et les personnages partent un peu à la dérive aux 2/3 du livre).

Conclusion

Je ne recommanderai pas ce livre. Je n’irai pas jusqu’à dire que c’est un mauvais livre mais j’ai tout de même envie de dire : « si vous le commencez, arrêtez-vous avant la fin » ou bien « lisez-le si vous avez du temps à perdre ».

sans intérêt3 Déception rectangle

Random Word Challenge

#Coco

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s