1Q84 – Lecture commune 02

106049092

Nous voilà déjà à la deuxième échéance de notre lecture commune de 1Q84 !

Les cinq premiers chapitres nous introduisaient à l’univers particulier établi par Haruki Murakami, les cinq suivants, pour leur part, nous emmènent directement au cœur de l’intrigue ! Ainsi, il y aura de plus en plus de spoilers au fur et à mesure de l’avancement de la lecture. Vous êtes prévenus 😉

Avis de Marty

Avant de donner mon avis sur ces cinq chapitres, je voudrais juste souligner à quel point nous avons bien fait de découper ce livre en groupements de cinq chapitres : encore une fois, je me maudis de ne pouvoir avancer dans ma lecture, la fin du chapitre 10 est simplement trop bien construite, on a vraiment envie de continuer à lire !

J’avais très peu lu cet auteur avant et je dois dire qu’il m’impressionne. Plus j’avance dans ma lecture et plus je me laisse emporter par son histoire. Son style est fluide et sans fioritures, tous les éléments qu’il nous fournit et toutes les descriptions qu’il fait semblent avoir leur place et remplir une fonction dans le récit et c’est très rare dans un roman !

Dans cette partie du livre, on retrouve Aomamé et on comprend enfin pourquoi elle tue certaines personnes. Elle agit en réalité pour la bonne cause : tous les hommes qu’elle a tués jusque là étaient de mauvaises personnes, ils battaient leurs femmes. Aomamé apparaît alors comme l’héroïne qui défend l’intérêt des opprimés. Elle agit sous les ordres d’une vieille dame mystérieuse dont le nom n’est pas cité et qui est à la tête d’une sorte de clinique qui accueille les femmes battues dont Aomamé tue les maris.
A travers l’histoire d’Aomamé on comprend enfin le titre du livre « 1Q84 ». C’est le nom qu’elle donne à la réalité parallèle dans laquelle elle semble avoir été plongée quand elle a descendu l’escalier sur l’autoroute au tout début du livre. La raison pour laquelle elle est la seule à percevoir la distorsion du temps et le comment et le pourquoi de cette distorsion restent en revanche un mystère…

Du côté de Tengo, on se concentre sur la réécriture de La Chrysalide de l’air. Ce passage était très intéressant ! J’ai aimé la description du travail de réécriture : le remaniement du style, l’ajout des informations qu’il manquerait au lecteur, la suppression des informations superflues, … L’auteur nous a aussi beaucoup décrit le personnage principal, son enfance et ses démons intérieurs. On est ensuite partis à la rencontre de Fukaéri, un personnage touchant et mystérieux. On en a appris plus sur son enfance et sur la genèse de son livre. C’est aussi à travers son histoire qu’on commence à percevoir le lien qui existe entre Aomamé et Tengo : la révolution menée par le père de Fukaéri semble être à l’origine de la distorsion temporelle dans laquelle est plongée Aomamé. Et on comprend alors que Tengo est lui aussi affecté par celle-ci, les deux personnages sont donc intimement liés et à la fin de ce chapitre, je n’avais qu’une envie : continuer à lire pour en apprendre plus sur ce lien qui les unit !

Pourquoi une nouvelle réalité (1Q84) s’est-elle créée ? Quel est le lien entre Aomamé et Tengo et pourquoi sont-ils les seuls à être perturbés par cette distorsion temporelle ? Quand vont-ils se rencontrer ? Qui sont les Littles People dont parle Fukaéri dans son roman ? Autant de questions auxquels j’ai hâte d’avoir une réponse dans les prochains chapitres !

Avis de Yuixem

Si les cinq premiers chapitres m’avaient plu, alors ceux-là sont encore plus passionnants !

Du côté d’Aomamé, le monde prend une tournure toute particulière. La jeune femme se rend compte qu’il y a quelque chose qui cloche dans sa vie. Plusieurs événements qui datent de deux ans lui échappent complètement : le changement des uniformes des policiers, le projet lunaire entre l’URSS et les USA et l’histoire du prospecteur de la NHK. Comme elle lit toujours attentivement le journal, il est impossible qu’elle ait pu rater ces gros titres ! Il n’y a donc que deux explications possibles : soit Aomamé est folle – ce dont elle doute très franchement – soit elle se trouve dans un monde parallèle ! Bien sûr, la deuxième solution est la plus sensée (et j’aime ça!) ! Suite à la réflexion de l’héroïne, le titre du roman – 1Q84 – prend tout son sens : pour distinguer la réalité d’où elle vient de celle où elle se trouve, elle change le 9 de l’année par un Q, pour le mot « question ».
Sérieusement, j’adore ! J’ai vraiment hâte de lire la suite pour savoir comment elle va expliquer ce changement de dimension ! Un peu de science-fiction fait toujours du bien !

Et tous les autres chapitres sont tout aussi captivants lorsque l’on passe à l’histoire de Tengo. Lui, se met enfin à réécrire La Chrysalide de l’air, ce qui nous permet de savoir de quoi ce roman parle, même s’il ne s’agit que d’une mise en bouche. Ensuite, Tengo part à la rencontre du « Maître », la personne que Fukaéri souhaite qu’il rencontre. Et cette entrevue s’avère pleine de révélations sur l’histoire du Japon des années 60 à 80, mais fait aussi le lien avec l’histoire d’Aomamé ! En effet, le père de Fukaéri avait un lien avec l’affaire du changement d’uniforme des policiers… Ce qui explique donc que Tengo se trouve dans le monde d’1Q84 ! Et dans ce monde, on sait qu’il y a aussi du fantastique grâce à la présence des « Little People » ! N’est-ce pas incroyablement passionnant !?

Avec de tels scénarios, mon imagination est en pleine effervescence ! Je me fais des dizaines de films allant du plus loufoque au plus ennuyeux 🙂 Sérieusement, je suis entièrement captivée par ce roman et j’ai plus qu’envie d’atteindre la prochaine échéance ! Pas facile de se contenir !

***

Ces cinq chapitres vous ont aussi passionnés ? N’hésitez pas à nous partager votre avis !

En attendant la suite des aventures de nos deux Japonais, nous vous proposons d’écouter la Sinfonietta de Janáček, le fameux morceau qui transporte Aomamé de la réalité de 1984 à celle d’1Q84 ! 

Prochain rendez-vous, le 11 mars !

#Yuixem & Marty

Publicités

Une réflexion sur “1Q84 – Lecture commune 02

  1. Pingback: 1Q84 – Lecture commune | Livr'aisons littéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s