1Q84 – Lecture commune 01

106049092

Nous voilà à notre première échéance concernant notre lecture commune de 1Q84 de Haruki Murakami. Ci-dessous vous trouverez notre avis au sujet des cinq premiers chapitres 🙂

Voici un petit rappel du résumé :

Au Japon, en 1984.
C’est l’histoire de deux mondes, celui réel de 1984 et un monde parallèle tout aussi vivant, celui de 1Q84. Deux mondes imbriqués dans lesquels évoluent, en alternance, Aomamé et Tengo, 29 ans tous deux, qui ont fréquenté la même école lorsqu’ils avaient dix ans. A l’époque, les autres enfants se moquaient d’Aomamé à cause de son prénom, « Haricot de soja », et de l’appartenance de ses parents à la nouvelle religion des Témoins. Un jour, Tengo l’a défendue et Aomamé lui a serré la main. Un pacte secret conclu entre deux enfants, le signe d’un amour pur dont ils auront toujours la nostalgie.
En 1984, chacun mène sa vie, ses amours, ses activités.
Tueuse professionnelle, Aomamé se croit investie d’une mission: exécuter les hommes qui ont fait violence aux femmes. Aomamé a aussi une particularité: la faculté innée de retenir quantité de faits, d’événements, de dates en rapport avec l’Histoire.
Tengo est un génie des maths, apprenti-écrivain et nègre pour un éditeur qui lui demande de réécrire l’autobiographie d’une jeune fille échappée de la secte des Précurseurs. Il est aussi régulièrement pris de malaises lors desquels il revoit une scène dont il a été témoin à l’âge d’un an et demi.

Les deux jeunes gens sont destinés à se retrouver mais où? Quand? En 1984? Dans 1Q84? Dans cette vie? Dans la mort?

Avis de Marty

Je trouve qu’il est toujours difficile d’être captivé par un livre dès les premières pages, il me faut toujours quelques chapitres pour me familiariser avec le décor et les personnages. Et pourtant, il m’a fallu moins de 5 chapitres pour être intriguée par ce livre.

Haruki Murakami nous raconte deux histoires en parallèle : celles d’Aomamé et de Tengo. Les deux personnages ont le même âge – la trentaine – et semblent tous les deux avoir quelques problèmes d’ordre psychologique. Si Aomamé apparaît froide et totalement détachée de la réalité, Tengo semble plutôt être détaché du monde par sa timidité et son manque de confiance en lui.

Elle est tueuse à gage, il est professeur de mathématique et écrivain à ses heures perdues ; elle tue pour gagner sa vie, il va réécrire un livre pour quelqu’un d’autre et donc frauder ; ils sont tous les deux très différents, mais ils enfreignent tous les deux la loi, à des niveaux différents bien sûr. On comprend mal comment leurs destins pourraient se rejoindre et pourtant l’auteur donne le sentiment que c’est le chemin que devrait suivre cette histoire en enchaînant les chapitres de manière à nous faire suivre les aventures des deux personnages alternativement.

J’ai donc hâte de reprendre la lecture de cet ouvrage et de mieux cerner ces deux personnages étranges et les personnages secondaires qui les entourent comme par exemple Komatsu l’éditeur anticonformiste ou encore Fukaéri, l’écrivaine très effacée qu’on a à peine rencontré dans ces premières pages.

Avis de Yuixem

Pour savoir si un livre me plait, je me dis qu’il faut toujours lire une centaine de pages, ou du moins dépasser les 70 ! En 5 chapitres, on atteint déjà ce compte et cela me permet de vous dire immédiatement que j’ai trouvé ce début passionnant !

D’une manière très murakamiène, 1Q84 raconte deux histoires, séparées pour l’instant, mais qui finiront surement par se rejoindre à un moment 🙂 On suit ainsi Aomamé, une assassin professionnelle, et Tengo, un professeur de math qui écrit durant son temps libre des romans.

En 5 chapitres, on peut dire qu’il ne se passe pas grand-chose : Aomamé replonge dans ses souvenirs en descendant des escaliers, achève un business important et se détend avec un verre de whisky dans un bar et auprès d’un homme ; Tengo découvre le roman de Fukaéri, La Chrysalide de l’air, et rencontre son auteure très particulière pour se lancer dans la réécriture de celui-ci.

On ne sait encore que peu de choses de leur vie, mais on veut désespérément savoir pourquoi Aomamé tue, comment la vie de Tengo changera en même temps que le manuscrit qu’il retouchera et qui est cette étrange Fukaéri.

Je n’ai donc qu’une hâte, reprendre la lecture où je l’ai laissée ! Au son de la musique classique, du jazz et des références littéraires, Murakami nous plonge une nouvelle fois dans un roman où, je suis sûre, l’étrange, le fantastique et la banalité se mélangeront de la manière la plus parfaite pour nous livrer une intrigue des plus captivantes.

***

Et vous ? Qu’avez-vous pensé de ces cinq premiers chapitres ? Ou du livre en entier, si vous n’avez pas eu la force de vous arrêter ? :p

Pour notre part, nous vous donnons rendez-vous le 26 février pour les cinq chapitres suivants !

Sayonara !!

#Marty & Yuixem

Publicités

Une réflexion sur “1Q84 – Lecture commune 01

  1. Pingback: 1Q84 – Lecture commune | Livr'aisons littéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s