Player One

player oneTitre : Player One

Auteur : Ernest Cline

Éditeur : Pocket

Genres : Roman, Science-fiction

Nombre de pages : 624

Traduction de l’anglais par Arnaud Regnauld

Titre original : Ready Player One

Prix reçu : Prix Prometheus du meilleur roman en 2012

     Mots-clés : quête, jeux vidéo, rétro, geek

4ème de couverture

2044. La Terre est à l’agonie.
Comme la majeure partie de l’humanité, Wade, 17 ans, passe son temps dans l’OASIS – un univers virtuel où chacun peut vivre et être ce qui lui chante. Mais lorsque le fondateur de l’OASIS meurt sans héritier, une formidable chasse au trésor est lancée : celui qui découvrira les trois clefs cachées dans l’OASIS par son créateur remportera 250 milliards de dollars ! Multinationales et geeks s’affrontent alors dans une quête épique, dont l’avenir du monde est l’enjeu. Que le meilleur gagne…

Avis personnel

Quand j’ai vu la couverture de ce livre, je me suis dit « Oh mon Dieu, Pac-man, il faut que je regarde ça de plus près ». Et je dois avouer que je n’ai pas été déçue. Même si j’ai trouvé l’histoire de base un peu banale, Ernest Cline arrive à capturer toute notre attention et à nous emmener dans cette réalité virtuelle dès les premières pages.

Si Cline réussit aussi bien à nous captiver, c’est avant tout grâce à ses différents personnages. Personnellement, j’ai vraiment apprécié Wade, en particulier parce qu’il se détache de l’image du héros qui est souvent véhiculée dans la littérature. Il n’est pas grand, bien bâti ou même spécialement courageux. Au contraire, c’est un geek un peu agoraphobe et asocial qui connait tout sur l’OASIS et sur les années 80. Évidemment, il va un peu sortir de cette image au fil des pages mais, à la fin, il reste toujours le même Wade (en un petit peu moins asocial et en plus courageux).

Aech et Art3mis sont, à mon goût, un peu plus cliché mais restent des personnages attachants. À la fois amis et rivaux de Wade, ils parviennent à apporter une bonne dose d’humour au livre. Art3mis amène également une touche féminine et prouve bien que les filles aussi maîtrisent les jeux vidéo (désolée, je ne pouvais pas ne pas écrire cette phrase 😀 ).

Seul bémol au niveau des personnages : les Sixers (clan opposé à Wade, Aech, Art3mis et autres geeks), ce sont les « méchants » et malheureusement, ils sont développés comme tel sans aucune nuance : ils sont violents, brutaux et ne possèdent pas de morale. Un peu plus de profondeur aurait été préférable mais puisque leurs actions rythment assez bien l’histoire, ça passe quand même.

Ce qui m’a le plus marquée et ce que j’ai le plus apprécié dans ce livre, ce sont sans aucun doute les références. Celles-ci sont très nombreuses et participent au rythme de l’histoire puisqu’elles sont nécessaires à la réussite de la quête de Wade. En tant que grande fan de jeux rétro, ce fut un vrai plaisir de me replonger dans les univers de Pac-man, Galaga, Asteroids, Defender, Space Invaders, Joust ou encore Donkey Kong avec Wade.

Les fans des années 80 apprécieront également les références littéraires : Douglas Adams, Stephen King, Terry Pratchett, Ray Bradbury, William Gibson, J. R. R. Tolkien, etc. ; cinématographiques et télévisuelles : SOS Fantômes, WarGames, Star Wars, Indiana Jones, Retour vers le futur, Les Simpson, Muppet Show, K 2000, Star Trek et autres classiques ; musicales : les Clash, Police, R.E.M., Van Halen, Pink Floyd, Def Leppard. Pour ceux qui ne connaissent pas (ou peu de choses), c’est une bonne occasion pour découvrir le meilleur de cette génération.

Au niveau du style, Cline reste assez simple dans son écriture, ce qui facilite grandement l’avancement et le rythme de son histoire puisqu’on ne se perd ni dans des explications trop longues ni dans des rebondissements à répétition.

Conclusion

Je recommande ce livre à tous ceux qui aiment, de près ou de loin, les jeux vidéo rétro et les années 80 mais aussi à ceux qui veulent simplement se détendre un petit moment avec un bon livre.

Petit plus: pour ceux, qui comme moi, aiment comparer film et livre, sachez que Player One sera adapté par Spielberg. La sortie du film est prévue pour 2017.

12341510_10207042398671215_207821305737772427_n

#Coco

Publicités

Une réflexion sur “Player One

  1. Pingback: Les coups de cœur Livraisons Littéraires 2016 | Livraisons Littéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s